Le principe d’autoguérison

Le corps est doté du pouvoir d’autoguérison : il cherche toujours un moyen de revenir à un équilibre harmonieux.

La démonstration la plus évidente de l’autoguérison est la cicatrisation. Peu importe l’endroit où l’on se blesse, le corps trouvera toujours un moyen de refermer la plaie. C’est un processus qui passe par plusieurs étapes.

Il en va de même à l’intérieur du corps. Lorsqu’un système est perturbé, le corps va chercher un moyen de restaurer l’harmonie. Dans un premier temps, une douleur alerte le corps qu’un dysfonctionnement est en train de survenir. S’ensuit alors une série de symptômes destinés à combattre et éliminer la cause du trouble (comme la fièvre, par exemple, qui combat l’infection, ou bien la diarrhée qui accélère l’élimination).

Les principes mis en jeu par la naturopathie sont différents de ceux utilisés par la médecine conventionnelle, dite médecine allopathique. Là où le docteur prescrira un médicament pour atténuer ou faire disparaître un symptôme, le naturopathe se concentrera sur la cause de ce symptôme et envisagera un moyen d’aider le corps à retrouver l’harmonie.

%d blogueurs aiment cette page :